Voyage et vape : quelques informations et recommandations



Vous vous souvenez de la mésaventure du touriste suisse parti en Thaïlande ? Il a passé 6 jours en prison pour avoir eu sur lui une cigarette électronique. Sa peine de prison aurait pu aller jusqu’à 10 ans !

Vous partez en vacances et souhaitez prendre votre cigarette électronique avec vous ? Attention ! Les deux ne font pas toujours bon ménage. Vos vacances pourraient être prolongées contre votre gré ou alors votre budget pourrait tout simplement exploser !

Ici nous vous donnons les informations en notre possession à ce sujet. Certains pays interdisent tant le fait de posséder que d’acheter du matériel ou des produits, d’autres tolèrent que vous débarquiez avec votre e-cigarette, certains en interdisent simplement l’utilisation dans les lieux publics.

Nous vous proposons une liste non exhaustive de ces pays. Il est toutefois indispensable de bien vous renseigner avant le départ, car les lois peuvent changer rapidement !

Les pays dans lesquels le vapotage est interdit ou à vos risques et périls (les risques allant de la confiscation à la prison en passant par une amende) :



    • Argentine : l’achat, la vente et l’importation sont interdits depuis 2011, y compris les produits sans nicotine

    • Australie : la nicotine est classée comme poison et peut être utilisée à des fins thérapeutiques. L’importation pour raisons personnelles peut être autorisée sous certaines conditions (sur ordonnance médicale par exemple). Les liquides sans nicotine ne sont pas réglementés. Attention ! La législation peut varier selon les états

    • Brésil : interdit depuis 2014, on risque la confiscation et une amende

    • Brunei : interdit depuis 2010, on risque une amende de 256 à 427 euros en cas de vapotage en zone non-fumeur. L’usage personnel n’est pas expressément interdit, mais il faut se montrer prudent au vu de l’interdiction en vigueur

    • Cambodge : : interdit depuis 2014

    • Colombie : la vente et l’importation sont interdites

    • Egypte : la loi n’est pas claire, mais le matériel peut malgré tout être confisqué

    • Emirats Arabes Unis : la vente et l’importation sont illégales, les produits sont par conséquent confisqués. Attention ! La confiscation peut également avoir lieu en cas de simple transit par Dubaï

    • Finlande : les e-liquides ne doivent pas contenir certains additifs et arômes (fruités et gourmands interdits

    • Hong-Kong : les informations sont contradictoires : la vape a le même statut que la cigarette, on peut donc vapoter dans les espaces réservés aux fumeurs. En revanche les e-liquides nicotinés sont interdits et passibles d’une peine de prison allant jusqu’à 2 ans

    • Île Maurice : la vente, l’offre et la distribution sont interdites et peuvent mener à une confiscation

    • Inde : certaines provinces (Jammu, Cachemire, Karnataka, Pendjab, Maharashtra, Kerala) sont extrêmement strictes quant à l’interdiction de vapoter. Un homme a été condamné à 3 ans de prison pour avoir utilisé et vendu des e-cigarettes

    • Indonésie : le vapotage est interdit, mais des e-cigarettes sont en vente dans certaines zones touristiques

    • Jordanie : interdit depuis 2009, y compris les produits sans nicotine

    • Liban : interdit depuis 2016. Certains touristes rapportent avoir pu vapoter. Mais prudence !

    • Mexique : des touristes affirment avoir pu prendre des e-cigarettes avec, mais les autorités peuvent les confisquer

    • Oman : interdit depuis 2012. Certains expats affirment que l’usage personnel est autorisé

    • Panama : l’importation et la vente sont interdites et mènent à la confiscation. Mais l’usage personnel serait toléré selon certains

    • Qatar : interdit depuis 2014. Aucune importation autorisée.

    • Singapour : les appareils, fournitures et accessoires sont interdits à l’achat et à la vente. En plus d’une confiscation à la douane, l’amende peut se monter jusqu’à 5000 dollars. Des vapoteurs venant directement d’Europe rapportent avoir pu vapoter. Les amendes seraient pour les personnes ayant fait un crochet par d’autre pays d’Asie du Sud Est

    • Taïwan : les e-liquides sont classés comme une drogue : importation et vente peuvent entraîner des amendes et un emprisonnement

    • Thaïlande : risque d’amende et d’une peine de prison pouvant aller jusqu’à 10 ans ! Un des pays les plus sévères en matière de vape

    • Turquie : interdit sur le territoire et risque de dénonciation aux douaniers

    • Venezuela : l’achat et la vente sont interdits. Les touristes seraient autorisés à vapoter dans certains lieux publics, mais le risque d’amende est bel et bien existant

Les pays où il est interdit de vapoter dans les lieux publics :

  • Autriche
  • Belgique
  • Canada
  • Corée du Sud 
  • Costa Rica
  • Croatie
  • Danemark
  • Equateur
  • Espagne
  • Estonie
  • Etats-Unis
  • Grèce
  • Honduras
  • Hongrie
  • Irlande
  • Italie
  • Japon 
  • Lettonie
  • Malaisie
  • Malte
  • Népal
  • Nicaragua
  • Philippines
  • Pologne
  • Portugal
  • République Tchèque
  • Royaume Uni
  • Serbie
  • Slovaquie
  • Togo
  • Tunisie
  • Ukraine
  • Vietnam

Les pays dans lesquels la vente est interdite :


  • Arabie Saoudite
  • Koweït
  • Lituanie
  • Nouvelle Zélande
  • Seychelles
  • Surinam
  • Uruguay 

Conseils pour le voyage en avion :





Avant tout, nous vous rappelons qu’il est interdit de vapoter dans les avions. Une bonne préparation est indispensable non seulement pour des raisons de sécurité, mais également pour ne rien oublier !

Nous vous recommandons de placer les boxs/mods dans votre bagage à main. N’oubliez pas de retirer l’accu et de le transporter séparément ! Il est important de souligner que le nombre d’accus autorisé varie selon les compagnies. Pensez à vous renseigner à ce sujet et sur le conditionnement de ces derniers ! Les accus doivent généralement être isolés avec de l’adhésif et placés dans des sacs plastiques individuels, leur emballage d’origine ou des boîtes à accu.

Les e-liquides sont autorisés en cabine, mais attention à ne pas dépasser un total de 100ml (tous liquides confondus). La meilleure façon de les transporter reste dans votre bagage en soute après les avoir soigneusement emballés dans un sac plastique zippé (afin d’éviter qu’ils ne se déversent dans votre valise en raison du changement de pression).

Nous vous recommandons de vider les atomiseurs déjà remplis d’e-liquide ou de les transporter tête en bas afin d’éviter les fuites. Pour les box avec batterie intégrée, nous vous conseillons de les mettre dans une enveloppe Li-Po Guard. Lorsque le réservoir est intégré, veillez à vider ce dernier !

En résumé, renseignez-vous bien auprès des ambassades et consulats sur la législation en vigueur dans le pays d’arrivée et préparez votre matériel avant votre départ afin de pouvoir pleinement profiter de votre séjour !
Merci de votre lecture et bon voyage. A bientôt pour un nouvel article.

L’équipe Sweetch
Produit ajouté à la liste de souhaits
Produit ajouté pour comparer.