Vous ne pouvez pas créer de nouvelle commande depuis votre pays.

Catégories

Nouveautés

Toutes les nouveautés

Amis vapoteurs : mobilisons-nous ! Il y a urgence !

Publié le : 17/07/2019 09:20:17
Catégories : Actualités Rss feed

Amis vapoteurs  mobilisons-nous ! Il y a urgence !

Introduction


Une proposition de modification de loi a été déposée dans le canton de Berne en août 2018 et sera prochainement débattue, voire adoptée. Dans une optique de santé publique et de protection de la jeunesse, elle prévoit que les cigarettes électroniques, accessoires compris, soient placées sur un pied d’égalité avec les produits destinés à être fumés classiques. Conséquences ? Une restriction de vente, la mise en place de mesures concernant la vape passive et la publicité dans le canton de Berne.
Vous souhaitez en savoir plus ? Connaître la position de Sweetch et vous battre avec nous ? C’est par ici !

Présentation


Nous vous en avions parlé dans différents articles, les cigarettes électroniques sont sur le point d’être réglementées au niveau fédéral dans la nouvelle LPTab. Les produits de vape y seront certes inclus, bien qu’ils ne contiennent pas de tabac, mais auront néanmoins leur réglementation spécifique.

Plusieurs cantons ont réagi suite à la légalisation de la vente de nicotine en Suisse en avril 2018. Bien que cette légalisation ait ouvert une brèche au niveau légal, celle-ci sera prochainement comblée par la nouvelle loi.

Les préoccupations principales ? La protection de la jeunesse et la vape passive. Dans cette optique, le Conseil-exécutif bernois a reçu du Grand Conseil une motion intitulée « Etendre la protection de la jeunesse aux cigarettes électroniques et compagnie » en novembre 2018.

Ce texte demande que dans le canton de Berne, la cigarette électronique et tous les produits contenant de la nicotine soient soumis aux mêmes lois que la cigarette et les produits à être fumés classiques, à l’exception des médicaments.

Quelles seraient les conséquences de l’adoption d’une telle loi et quelle est le positionnement de Sweetch ?


Nous vous exposons ici les points qui nous concernent directement. Vous trouverez plus de détails concernant l’ensemble des points abordés ici.

  1. L’interdiction de la publicité pour les cigarettes électroniques : nous ne faisons pas de publicité pour nos produits et avons d’ailleurs signé le Codex de la SVTA, qui stipule que nous nous engageons à ne pas faire de publicité qui s’adresse spécialement aux jeunes.
  2. L’interdiction de la remise et de la vente aux enfants eu aux jeunes de moins de 18 ans : nous nous sommes engagés à renoncer fondamentalement à la vente d’objets et produits de la vape contenant de la nicotine aux mineurs et de e-liquides ne contenant pas de nicotine aux personnes de moins de 16 ans, afin de donner la possibilité aux adolescents fumeurs de choisir un produit beaucoup moins nocif.
  3. L’interdiction de vapoter dans les espaces intérieurs accessibles au public, comme les commerces de vente et les entreprises de services : il est essentiel que les clients puissent tester le matériel et les e-liquides en magasins. L’avis des experts et les tests de tolérance à la nicotine sont des facteurs de succès primordiaux pour que les fumeurs puissent passer à un mode de consommation moins nocif. Si cette loi passe, elle menacera de nombreuses boutiques.



Il est essentiel de souligner que le présent article parle de ce qui est en train de se jouer dans le canton de Berne. Mais la même chose se profile déjà dans les cantons de Vaud et Genève ! Quels cantons suivront le mouvement ?
Une autre chose : il faut savoir que quelle que soit la loi qui passera au niveau fédéral, les cantons ont la liberté d’imposer des lois plus restrictives. Donc ce qui se fait aujourd’hui en matière de lois cantonales sera certainement préservé lorsque la loi fédérale sera appliquée !

Amis vapoteurs  mobilisons-nous ! Il y a urgence !

Au vu de ce qui précède, Sweetch se mobilise à nouveau. Nous profiterons de l’occasion qui est donnée à tout un chacun de s’exprimer avant le 5 août, pour transmettre notre prise de position aux parlementaires.
Vous souhaitez vous engager avec nous ? 3 possibilités s’offrent à vous :

  • Signer notre pétition en ligne
  • Passer dans l’une de nos boutiques pour signer la pétition papier
  • Adresser directement un courrier à l’adresse suivante : Direction de l'économie publique du canton de Berne, Service juridique, Münsterplatz 3a, case postale, 3000 Berne 8 ou par mail à consultation@vol.be.ch – vous trouverez ici un modèle de lettre à compléter (nom / prénom / adresse / CP / localité et date) ou dont vous pourrez vous inspirer.

Nous souhaitons également rappeler les éléments suivants :


Nos autorités fédérales ont admis que les cigarettes électroniques étaient moins nocives que les cigarettes traditionnelles. C’est pourquoi il est prévu qu’elles soient traitées différemment de la cigarette traditionnelle dans la nouvelle LPTab.

Pourquoi les cantons envisagent-ils d’imposer des lois tout aussi restrictives pour la cigarette électronique que pour la cigarette traditionnelle ? Nous pensons qu’il s’agit là simplement d’un manque d’information. En effet, rappelons-le :

Conclusion


Une nouvelle loi restrictive pourrait prochainement voir le jour dans le canton de Berne. Bien d’autres cantons envisagent de faire la même chose. Il est indispensable que nous réagissions et que nous fassions enfin comprendre aux autorités que la vape est une alternative nettement moins nocive à la cigarette traditionnelle, ainsi qu’un excellent moyen de sevrage tabagique.
Afin d’éviter que les lois cantonales ne soient plus restrictives que la future LPTab, il est essentiel de réagir. Chers vapoteurs, signez notre pétition ou exprimez directement votre opinion auprès des responsables de ce projet de loi !

Articles en relation

Partager ce contenu

Vous devez être enregistré

Cliquez ici pour vous enregistrer

Ajouter un commentaire