Introduction


Arnaud a eu la chance de découvrir la JUUL il y a plusieurs semaines déjà, lors de sa rencontre avec le responsable de la marque en Suisse en prévision du lancement.
Il a donc pu tester la JUUL en avant-première et l’a complètement adoptée. Envie de savoir pourquoi ?

Présentation


Responsable des ventes et achats chez Sweetch depuis 4 ans, Arnaud préfère le tirage serré en MTL. Niveau matos, il alterne entre le Nautilus 2 de Aspire sur une Tarot Nano de Vaporesso et le Pods Minifit Kit de Justfog.

arnaud-juul

Interview questions-réponses


1. Qu’est-ce qui t’as donné envie de tester la JUUL ?
C’est une valeur sûre ! Il y a 100 millions d’utilisateurs convaincus, elle a un énorme succès aux Etats-Unis et en Angleterre. Ça donne envie de découvrir le produit.

2. Qu’en as-tu pensé en voyant le packaging et le matériel ?
Le packaging m’a rappelé un paquet de cigarettes tant au niveau du format que de son aspect. J’ai eu l’impression que mon sentiment d’appartenance avec la clope était maintenu. J’ai rapidement fait le lien avec les produits de la marque Apple : un style épuré, un Pod léger, solide, simple, confortable.

3. Quelles ont été tes premières impressions et quelle est ton expérience avec la JUUL ?
La gestuelle est très proche de celle d’une cigarette, ce qui est très appréciable. Il n’y a pas de bouton à activer, il suffit de tirer sur le Pod pour qu’il s’active. Le fait qu’elle soit très discrète et élégante est aussi très agréable, surtout pour moi qui ne suis pas un adepte de gros nuages ou cloud chasing.

4. Quels sont selon toi les points positifs et négatifs de la JUUL ?
Pour moi il y a tout d’abord la gestuelle qui s’apparente à celle d’une cigarette. Il y a aussi la simplicité pour changer les cartouches, les saveurs simples qui se rapprochent de celle d’une cigarette et sa fiabilité. Elle fonctionne toujours, elle est constante, il n’y a pas de remontées de liquide et pas de faux contacts. On voit qu’ils ont pensé à tout ! Au final c’est aussi simple qu’une cigarette : on la sort, on la fume, on la jette (la cartouche, pas la JUUL)…
La seule chose qui me manque est le hit en gorge. Avec la TPD, JUUL n’a pas pu mettre plus de 20mg de nicotine par ml de liquide en Europe. Peut-être qu’un taux de nicotine plus élevé aurait été plus efficace. Il est possible que ce taux ne soit pas suffisant pour faire arrêter la cigarette à un « gros fumeur ».

5. Quelle est ta saveur préférée et pourquoi ?
J’aime beaucoup la saveur tabac. Je cherchais quelque chose qui s’apparente à la cigarette, je l’ai trouvé. C’est un simple tabac blond qui pourrait rappeler une Marlboro. J’aime aussi beaucoup la pomme. En tant que vapoteur, j’aime alterner les goûts et je trouve qu’il y a un côté fun à vapoter de la pomme.

Conclusion


Depuis 10 jours, Arnaud ne lâche plus sa JUUL au bureau, on la voit souvent en train de charger, branchée directement à son ordinateur. Pour lui, la JUUL est un lancement gagnant.

Merci de votre lecture. A bientôt pour un nouvel article. 

L’équipe Sweetch

Produit ajouté à la liste de souhaits
Produit ajouté pour comparer.